Cochons

editions du rognon p15
Paris, Sauve, Les Éditions du Rognon, 1995.
21 x 30 cm, chemise illustrée repliée, coffret lithographié (Martin Châteauvert).
Ouvrage composé de 18 expressions de la langue française et de 21 lithographies d’Adeline Rognon.
Tirage: 35 exemplaires numérotés et signés par l’artiste:
14 sur Vélin BFK Rives, lithographies enluminées à l’aquarelle.
21 sur Vélin d’Arches crème, lithographies en noir.

Pourquoi le cochon ? La langue française a des mots plein la bouche qui parlent des cochons. C’est pourquoi je les ai rassemblés et mis en images.
Le cochon est l’animal qui ressemble le plus à l’homme, ainsi que le dit Flaubert dont j’ai utilisé une définition du « Dictionnaire des idées reçues ».
Il est à la fois utilisé dans l’imagerie enfantine (Les trois petits cochons), et il est aussi l’animal le plus dévoré. Son destin entre la porcherie et notre assiette est marquée par sa mise à mort aseptisée.
Pour moi, c’est l’image de l’existence humaine: bonheur infini de la chair et horreur de la mort.
La préface du grand comédien et collectionneur de cochons, Jean-Claude Dreyfus, ajoute au livre une note de truculence.

Laisser un commentaire