Archives pour September 2008

Petit lexique pornographique a l’usage des vieux cochons et des jeunes truies

Friday 26 September 2008

petit lexique

   

Petit lexique pornographique à l’usage des

vieux cochons et des jeunes truies

La Musardine, 2008  -14,90 euros www.lamusardine.com  SORTIE 19 SEPTEMBRE 2008) 

Petit lexique pornographique à l’usage des vieux cochons et des jeunes truies  Un petit livre qui décortique dans une langue très verte 380 définitions de mots en relation avec le sexe (d’ici ou de l’autre côté de l’Atlantique) et divinement illustré de 35 dessins au mordant bandant et raffiné.  Après de longues recherches (dictionnaires, ouvrages érotiques, curiosa…), Adeline Rognon (diplômé en histoire de l’art et arts plastiques) a sélectionné le plus juteux de abricot à zoophilie en passant par Kama sutra et partouze avant de les coucher, de les croquer sur le papier.   Elève de Siné, sa liberté d’esprit teintée d’anarchisme et ses dessins sont dignes du maître. 

Bio express : Originaire de Montpellier, Adeline Rognon vit et travaille à Montréal, au Québec, depuis dix ans. Après une solide formation en histoire de l’art et en arts plastiques, c’est en 1994 qu’elle entre comme stagiaire à l’imprimerie Arte Adrien à Paris. Sa rencontre avec Siné est décisive, puisque c’est avec lui qu’elle conçoit l’ébauche initiale du projet, alors qu’elle était encore jeune truie et lui déjà vieux cochon.Elle fonde les éditions du Rognon, label de micro édition bien connu des bibliophiles, poussé par son désir d’indépendance et sa ferme volonté d’explorer des thématiques qui lui sont chères : les cochons et les vaches, le langage populaire, la sensualité et l’érotisme. 

Extraits :

ABRICOT Petit fruit dodu qui pousse entre les cuisses des demoiselles. Dès qu’il est mûr, il enfle et s’ouvre en deux pour offrir son noyau, sa chair et son jus. 

 AGACE-PISSETTE Expression québécoise .Allumeuse qui agace la pissette des messieurs. Une agace-pissette remue si bien les fesses qu’elle semble promettre le septième ciel, alors qu’elle n’a pas l’intention de tenir ses promesses. Les hommes haïssent ces femmes, qui, en se refusant à eux, leur font très mal aux roupettes. 

 ANAL Selon Freud, le stade anal  caractérise les joies du pipi-caca-popo chez le petit enfant. Chez les adultes dessociétés dites évoluées, il existe le phénomène du pipi-caca-poils caractéristique des préoccupations collectives. Voir Télé.

COSTARD Carapace de l’homme social sous laquelle le corps nu vit une existence obscure comme une noix dans sa coquille.  

DIVAN Sofa ou canapé de forme spécifique. Chez les psychanalystes, sert à raconter les cochonneries qu’on a subies et celles qu’on n’a pas encore faites. Dans les films pornos, est utilisé comme baisodrome. 

FOURRER Terme québécois pour baiser. Fourrer le chien, baiser la vieille ou se pogner le moine correspondent à enculer les mouches, en français. Autant d’activités on ne peut plus édifiantes qu’on soit d’un côté ou de l’autre de la grande mare aux canards.   

GEISHA Dans le Japon traditionnel,

la Geisha est une femme de grande beauté qui pratique la musique et la danse avec un raffinement extrême. Elle est aujourd’hui largement remplacée par l’entraîneuse, moins chère, plus cochonne, et dont l’organe sexuel particulièrement musclé est très réputé. Dans certains bordels de Tokyo, on vientdu monde entier pour voir ces nouvelles geishas décapsuler des bouteilles de Coca avec leur vagin. Dans les grandes capitales asiatiques, nombreuses sont les femmes sans qualification qui travaillent à la chaîne à branler des hommes pressés qui ont juste le temps d’enfiler leur bite et leur carte de crédit dans le trou d’une cabine pour se décharger de leur foutre et du poids de leurs rêves. 

JOYEUSES Les testicules qui frétillent de plaisir lorsqu’on les tripote.      NOUILLE Sexe mâle. Mot qui met en évidence l’analogie entre cul et culinaire. Dans les deux cas, c’est une affaire de culture. On peut les aimer al dente, fermes, molles, blanches, jaunes ou noires, avec ou sans sauce, petites ougrosses. Voir Italien. 

 PARTOUZE Chorégraphie sexuelle élaborée. 

QUÉBEC Belle Province canadienne aux attraits multiples. Destination secrète pour le tourisme sexuel : bars àdanseuses nues, sex-shops, cabines vidéo, communauté gay accueillante, etc. 

 X Croix faite sur tout ce que l’on ne veut pas nommer comme tel : le porno au sens commercial du terme.X, gore, hard crade, porc, qualifient plus précisément les films de cul où l’on voit des fellations en gros plan, descunnilingus à la chaîne, des sodomies à la pelle, des gougnotages en série, etc. La vedette, toujours en chaleur, a d’énormes nibards, et le héros la queue en feu toujours prête à gicler sur tout ce qui bouge, et quand il gicle, c’est toujours, dessus, dessous, à côté, mais jamais dedans, de façon à ce que les spectateurs, à défaut d’en avoir plein les fesses, en aient plein la vue. Il faut dire que dans le X, l’éjaculation est conditionnée par ce qu’on appelle le money shot, c’est-à-dire que l’acteur est payé à chaque shot de sperme devant la caméra.

Noter qu’une version biliophile de ce livre va paraît au début de 2009 !!!!