Archives pour July 2007

Éloge de la vache

Tuesday 10 July 2007

les éditions du rognon p14

Paris, Sauve, Les Éditions du Rognon, 1995.
14 x 18 cm, couverture repliée, emboîtage lithographié (Martin Châteauvert).
Ouvrage composé de cinq textes d’Adeline Rognon et de dix expressions de la langue française. Illustré de 14 lithographies originales de l’artiste.
Tirage: 35 exemplaires numérotés et signés par l’artiste.

La vache est un animal mythique. Adorée dans certains endroits, massacrée dans d’autres, elle habite aussi le langage des hommes. Dans ce livre, j’ai voulu mettre en lumière la part d’animalité en l’homme, et en miroir, la part d’humanité en l’animal.

Cochons

Tuesday 10 July 2007

editions du rognon p15
Paris, Sauve, Les Éditions du Rognon, 1995.
21 x 30 cm, chemise illustrée repliée, coffret lithographié (Martin Châteauvert).
Ouvrage composé de 18 expressions de la langue française et de 21 lithographies d’Adeline Rognon.
Tirage: 35 exemplaires numérotés et signés par l’artiste:
14 sur Vélin BFK Rives, lithographies enluminées à l’aquarelle.
21 sur Vélin d’Arches crème, lithographies en noir.

Pourquoi le cochon ? La langue française a des mots plein la bouche qui parlent des cochons. C’est pourquoi je les ai rassemblés et mis en images.
Le cochon est l’animal qui ressemble le plus à l’homme, ainsi que le dit Flaubert dont j’ai utilisé une définition du « Dictionnaire des idées reçues ».
Il est à la fois utilisé dans l’imagerie enfantine (Les trois petits cochons), et il est aussi l’animal le plus dévoré. Son destin entre la porcherie et notre assiette est marquée par sa mise à mort aseptisée.
Pour moi, c’est l’image de l’existence humaine: bonheur infini de la chair et horreur de la mort.
La préface du grand comédien et collectionneur de cochons, Jean-Claude Dreyfus, ajoute au livre une note de truculence.